A Brief History of Diamonds Header at De Beers

Une brève histoire de diamant

Le diamant est la muse éternelle de De Beers. Créés il y a des milliards d’années dans les entrailles de la Terre, les diamants fascinaient les civilisations anciennes par leur résilience et leur éclat. Ils continuent de nous enchanter aujourd'hui ; leur beauté naturelle et leur symbolisme transcendent les cultures et les continents.

Dans toutes les langues, le mot désignant le diamant est associé à la force et à la puissance. En grec, il vient de adamas, qui signifie indomptable et indestructible. Il part du postulat qu’il est impossible de véritablement posséder des diamants, car ils sont destinés à survivre à tous leurs propriétaires.

Durant des millénaires, les êtres humains ont été fascinés par les supposées origines des diamants, qui faisaient l’objet de récits poétiques et évocateurs. Les hindous croyaient qu'ils prenaient vie lorsque les éclairs frappaient des rochers, les Grecs pensaient qu’ils étaient des débris d’étoiles tombés sur la Terre. Les philosophes romains, quant à eux, les voyaient comme les larmes des dieux. Selon Platon, les diamants étaient des êtres vivants qui incarnaient les esprits célestes.

Perçus comme précieux et puissants à la fois, les diamants sont toujours porteurs de symbolisme. Au temps des Pharaons, un diamant était placé au milieu de l'ânkh, la croix ansée représentant le symbole hiéroglyphe de la vie. La mythologie hindoue présentait les diamants comme des talismans qui protégeaient du feu, du poison et des mauvais esprits. Pour les Romains, ils conféraient force et courage ; les soldats portaient des plastrons en cuir parsemés de diamants lors des combats.

Les diamants auraient été découverts pour la première fois en Inde, il y a environ 2 500 ans, dans la région de Golconde, entre les fleuves Godavari et Krishna. Les dignitaires indiens voyaient en eux des objets divins. À cette époque, la coupe et le polissage n’étaient pas encore maîtrisés et les diamants conservaient leur enveloppe naturelle. Texturés et tactiles, les diamants bruts étaient considérés comme des talismans. Ce n’est que plus tard qu’ils furent incorporés dans des bijoux, portés dans un premier temps exclusivement par les hommes.

À partir du Xe siècle, l’Occident eut accès aux diamants grâce aux routes commerciales et ceux-ci devinrent un symbole de statut social. Au Moyen-Âge, les diamants étaient utilisés comme des amulettes, en vertu de leurs propriétés mystiques et médicinales. C’est à cette époque que l’alliance devint un symbole du mariage.

En 1286, Guillaume Durand affirmait dans son manuel à l’attention des prêtres que « le diamant est incassable, l’amour est insatiable et plus fort que la mort. Il convient donc de le porter à l’annulaire, la veine qui vient directement du cœur. » L’idée d'une bague en diamant comme symbole d’engagement perdura au cours des siècles. Charles V offrit à son épouse une bague en diamant en gage de leur union. En 1475, l’aristocrate Constanzo Sforza remit à Camilla d’Aragon une bague en diamant le jour de leur mariage, événement relaté dans un manuscrit du Vatican : « Deux torches dans un anneau de feu/Deux volontés, deux cœurs, deux passions/Sont unis dans le mariage par une bague en diamant. » En 1515, Marie d’Angleterre retourna dans sa patrie avec le diamant Miroir de Naples, un cadeau de feu son mari Louis XII de France. Marguerite d’Angoulême et Henri d’Albret, roi de Navarre, choisirent une bague de fiançailles comme emblème, accompagnée de la devise : SIMUL ET SEMPER (« Éternel »).

Une technique de coupe de diamant avant-gardiste fut mise au point en Italie à la fin du XIVe siècle, qui permit d’inventer de nouvelles tailles, notamment à facettes et fantaisie. En 1476, Lodewyk Berken inventa le « scaif », une meule de polissage qui permettait de tailler rapidement et avec précision des facettes dans des diamants. Ce tailleur de diamants belge introduisit la symétrie absolue dans la disposition des facettes, qui reflétait la lumière de manière inédite.

A Brief History of Diamonds Product at De Beers
A Brief History of Diamonds Product at De Beers

Le diamant est la muse éternelle de De Beers. Créés il y a des milliards d’années dans les entrailles de la Terre, les diamants fascinaient les civilisations anciennes par leur résilience et leur éclat. Ils continuent de nous enchanter aujourd'hui ; leur beauté naturelle et leur symbolisme transcendent les cultures et les continents.

Dans toutes les langues, le mot désignant le diamant est associé à la force et à la puissance. En grec, il vient de adamas, qui signifie indomptable et indestructible. Il part du postulat qu’il est impossible de véritablement posséder des diamants, car ils sont destinés à survivre à tous leurs propriétaires.

Durant des millénaires, les êtres humains ont été fascinés par les supposées origines des diamants, qui faisaient l’objet de récits poétiques et évocateurs. Les hindous croyaient qu'ils prenaient vie lorsque les éclairs frappaient des rochers, les Grecs pensaient qu’ils étaient des débris d’étoiles tombés sur la Terre. Les philosophes romains, quant à eux, les voyaient comme les larmes des dieux. Selon Platon, les diamants étaient des êtres vivants qui incarnaient les esprits célestes.

Perçus comme précieux et puissants à la fois, les diamants sont toujours porteurs de symbolisme. Au temps des Pharaons, un diamant était placé au milieu de l'ânkh, la croix ansée représentant le symbole hiéroglyphe de la vie. La mythologie hindoue présentait les diamants comme des talismans qui protégeaient du feu, du poison et des mauvais esprits. Pour les Romains, ils conféraient force et courage ; les soldats portaient des plastrons en cuir parsemés de diamants lors des combats.

L’Inde domina le commerce diamantaire jusqu’au XVIIIe siècle, époque à laquelle de nouvelles sources furent découvertes au Brésil. Au siècle des Lumières, les diamants devinrent relativement plus accessibles. Leur aspect décoratif prit le pas sur leur influence mythologique et les aristocrates les arboraient comme des symboles de richesse.

La Belle Époque, ère de raffinement et de féminité, fut un véritable âge d'or du diamant. Le groupe De Beers fut à l’avant-poste de la découverte de nouvelles réserves en Afrique du Sud. Les diamants s’imposèrent comme un élément essentiel de la société à la mode, fascinant Maharadjahs et industriels américains. Alors que les stars d'Hollywood se paraient de leur éclat glamour, l’aura romantique des diamants augmentait.

N’étant plus réservés à la royauté, les diamants perdirent peu à peu leur aspect légendaire pour devenir des symboles contemporains de célébration, d’engagement et de promesse. Offrir et recevoir une bague de fiançailles en diamant devint non seulement une aspiration, mais aussi une réelle possibilité et un rite de passage, illustré en 1947 par le célèbre slogan publicitaire De Beers « A diamond is forever » (Un diamant est éternel).

Aujourd'hui, les significations associées au diamant continuent d’évoluer, chacune propre à la personne qui l’offre ou qui l’achète pour son propre plaisir. Ceci explique sans doute pourquoi le diamant, le plus beau chef d'œuvre de la nature, sera toujours notre muse.

A Brief History of Diamonds Product at De Beers
A Brief History of Diamonds Product at De Beers

Vous aimerez aussi

A Brief History of Diamonds Product at De Beers

Dewdrop

A Brief History of Diamonds Product at De Beers

Bagues de fiançailles

A Brief History of Diamonds Product at De Beers

Horizon